Actualites de l'association

  • - Le Mercredi 11 septembre 2019 -

    Congres International sur le terrorisme jihadiste, organisé par l'Association Basque de criminologie à San Sebastian.

     


  • - Le Jeudi 22 novembre 2018 -

    Intervention à l institut régional des travailleurs sociaux de Talence avec Hasna Hussein.

     


  • - Le Mardi 29 mai 2018 -

    Conférence dans les locaux de l'espace culturel François Mitterand de la ville de Canteleu.


  • - Le Lundi 30 octobre 2017 -

    Colloque Mosaïc sur l’immigration et la société française à Clermont ferrand.

     


  • - Le Mercredi 25 octobre 2017 -

    Lycée privé toute la journée pour le projet Rafrap en collaboration avec l'association SAVE Belgium.

     


  • - Le Dimanche 22 octobre 2017 -

    COMPTE RENDU DEFINITIF DE LA REUNION DE FAMILLES LE 22 OCTOBRE A PARIS.

    Toulouse, le 22/11/2017.

    Je remercie Aziza Sayah pour son accueil et son investissement à l’organisation de cette journée.

    Etaient présents :

    • Familles concernées de la région parisienne, Nîmes, Lyon, Amiens, Bruxelles, Picardie (une quarantaine)
    • Deux journalistes.
    • Une élue municipale de la ville de Montreuil :  Marie Laure Brossier.
    • Une sociologue :  Ouisa Kies.
    • Une doctorante : Géraldine Cassutt.
    • Le collaborateur de Maître Bourdon :  Vincent Brengath.

    Sujets abordés :

    • Retour des enfants partis avec leurs parents et/ou nés en zone de conflit (entre 0 et 10 ans).
    • Reconnaissance du lien parental accordé aux grands parents.
    • Aide financière de certains parents à leurs proches partis en Syrie ou en Irak.
    • Conditions de détention de jeunes rentrés de Syrie.
    • Actes de décès.

     


  • - Le Dimanche 22 octobre 2017 -

    Réunion de familles le dimanche 22 octobre 2017, dont leurs proches ont été enrôlés dans une mouvance djihadiste, avec la participation de deux avocats du barreau de Paris et plusieurs autres intervenants. Par respect pour les familles, je n ai pas posté leurs photos.

     


  • - Le Mercredi 05 juillet 2017 -

    Témoignages de familles de Belgique, France et Tunisie. L’urgence de mieux les soutenir et les intégrer dans les dispositifs de prévention radicalisation.


  • - Le Jeudi 11 mai 2017 -

    Dans le cadre de la semaine de l'Europe, l'université Toulouse II Jean Jaurès, l IFRASS et la maison de l'Europe ont réalisé le 11 mai 2017 une journée de conférences et de présentation d'outils pour prévenir la radicalisation menant à la violence des jeunes.

    Étaient présentes Isabelle Seret, Natacha David, Saliha Ben Ali, Save Belgium, venues expressément de Bruxelles et moi même pour l'association "Syrien ne bouge agissons" de Toulouse.

    Merci à Monsieur Alava, professeur des universités de Toulouse II.

     

     


  • - Le Mardi 02 mai 2017 -

    Suite à une intervention sur la radicalisation dans un établissement scolaire de Midi Pyrenées, voici quelques questions pertinentes posées par les élèves :

    • L’école a-t-elle un rôle important dans la lutte contre la radicalisation?
    • Comment celà a-t-il pu prendre une telle ampleur?
    • Les garçons sont-ils plus touchés que les filles?
    • Comment avez vous pu faire votre deuil sans le corps de votre fils ni de lieu pour se recueillir?
    • Apprenez vous à vivre avec ce poids ou bien la douleur s’est elle estompée?
    • Avez-vous un certain sentiment de colère envers votre fils?
    • Avez-vous eu envie de vous venger?
    • Il y a-t-il un moment où vous avez eu un sentiment de haine contre les musulmans?
    • Votre famille vous a t elle tourné le dos lorsque elle a appris que votre fils était parti en Syrie?
    • Serait-il possible que votre fils ne soit pas vraiment mort et que l’annonce de cette mort ne soit qu’une étape du processus de radicalisation?
    • Avez vous essayé de lui dire non à cette religion de l’Islam et l’en empêcher? (j’ai pleuré pour vous) C’est quelque chose qui nous fait beaucoup réfléchir! Comment faire si un de nos proches veut le faire? Faut t il que j’en parle à ses parents?
    J’en ai beaucoup d’autres. J’ai répondu à leurs attentes. Ces élèves ont été émus, touchés par le témoignage que jai pu leur apprter; j’ai été également surprise par la qualité de leurs questionnements.
     

    LA PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES EST PRIMORDIALE SI NOUS VOULONS ERADIQUER CE FLEAU D EMBRIGADEMENT DE NOS JEUNES DANS UNE MOUVANCE DJIHADISTE.

    RESPECTONS ET PROTEGEONS NOTRE JEUNESSE ELLE EST EN DROIT DE CONNAITRE LA VERITE.

    SI NOUS NE LE FAISONS PAS NOUS SERONS LES PREMIERS COUPABLES.


  • - Le Mercredi 26 avril 2017 -

    Journée du 26 avril école futurs travailleurs sociaux Askoria Rennes. Comprendre et prévenir la radicalisation.

     


  • - Le Jeudi 20 avril 2017 -

    Avril 2017 : Intervention en milieu scolaire auprès de 350 élèves dans un lycée d Ales dans le Gard.
    La pièce ‘ Djihad’ d Ismael Saidi a été jouée.
    Journée pleine d émotion.

     

     

    Interview suite à mon intervention :


  • - Le Samedi 08 avril 2017 -


  • - Le Jeudi 23 février 2017 -

    Intervention en milieu scolaire à Ales avec la participation de la troupe de théâtre « Djihad » qui jouera spécialement pour les élèves.


  • - Le Mardi 21 février 2017 -

    Intervention en milieu scolaire à Albi en partenariat avec l’association UNADFI de Toulouse.


  • - Le Vendredi 10 février 2017 -

    Intervention publique à Toulouse Au centre Diversités et Laïcité lors d’une conférence « comprendre la radicalisation » avec le sociologue El Yamine Soum de Paris


  • - Le Vendredi 03 février 2017 -

    Réunion le 03 fevrier 2017 à Paris au ministère des affaires sociales et de la santé sur le thème de la prévention de la radicalisation des jeunes ainsi que l’accompagnement des familles touchées par ce phénomène, en présence de nombreux acteurs sociaux et des associations en charge des jeunes et de la famille.


  • - Le Dimanche 22 janvier 2017 -

    L’association « Syrien ne bouge agissons » tient à remercier les familles et les intervenants extérieurs ayant répondu à l’invitation.

    Toutes les situations étaient représentées, à savoir les familles de :

    • Proches partis en Syrie ou en Irak (certains seuls, en binôme, avec femme et jeunes enfants).
    • Revenus et incarcérés.
    • Décédés en zone de conflit.
    • Jeunes n’ayant donné aucune nouvelle depuis plus d’un an.
    • Jeune parti depuis trois mois seulement.
    • Jeune fille arrêtée avant le départ, incarcérée et, placée en centre de rétention. Un espoir de désengagement.
    • Jeune fille convertie à la religion de l’Islam, enrôlée au travers de son « petit copain » actuellement incarcéré. Attend sûrement de partir avec lui lors de sa libération. Déni total avec sa famille.
    Intervenants extérieurs :
    • Une psychologue et professeur d’université.
    • Un consultant dans la prévention.
    • Un représentant d’association.
    • Une journaliste.

     


  • - Le Mardi 18 octobre 2016 -

    Le 18 et 19 octobre 2016:

    Invitation de Madame Saliha Benhali, présidente de « Save Belgium » à venir participer à son intervention sur la prévention de la radicalisation dans une école de Bruxelles auprès de plus de 600 élèves suivie d’une soirée débat avec les parents.

    Était également présent Mr Mourad Benchelalli, ex-détenu de Guantanamo, pour témoigner de son parcours ressemblant étrangement à ce qui pourrait arriver aux jeunes partis en Syrie ou en Irak.

    J’ai eu l’occasion de prendre la parole en tant que présidente de « Syrien ne bouge agissons » en France. Témoignage émouvant pour les élèves.

    Je souhaite vivement un partenariat avec la Belgique au niveau des interventions en milieu scolaire  de mamans concernées par le décès de leurs enfants en Syrie.

    Il est primordial de protéger notre jeunesse des risques encourus par l’endoctrinement de prédicateurs qui entraînerait un grand malheur pour eux et leurs familles.

    Une certaine retenue au niveau de l’éducation nationale en France ne me permet, pour le moment, de faire l’excellent travail de Madame Benhali à Bruxelles.

     

     

    Grand merci à Saliha de m avoir permis d assister à sa conférence dans un établissement scolaire de Bruxelles. Intervention très constructive pour les élèves qui ont écouté avec attention. Je remercie également l équipe de l établissement pour sa gentillesse.

    Un grand merci également, à Mourad Benchellali d avoir le mérite et le courage de faire connaître ta malheureuse expérience à Guantanamo aupres des éleves qui ressemble étrangement à l’embrigadement de nos jeunes partis en Syrie.